fbpx

La complémentaire santé des travailleurs indépendants

La complémentaire santé des travailleurs indépendantsPour les gérants majoritaires de SARL/EURL, les professions libérales et les travailleurs indépendants de manière générale, la question de la complémentaire santé est souvent problématique et source de nombreuses questions.

Pourtant, sachez qu’il vous est non seulement possible de trouver une mutuelle parfaitement adaptée à votre situation, mais également de bénéficier d’avantages fiscaux.

La couverture sociale du travailleur indépendant

En tant que travailleur non salarié, vous ne dépendez pas de l’Assurance Maladie classique, mais du RSI (Régime Social des Indépendants).

Dans la pratique, vous bénéficiez de la même prise en charge que les autres : médicaments, visites chez le médecin, hospitalisation… Qu’importe le régime, le montant remboursé par la sécurité sociale identique.
Il n’en va toutefois pas de même pour les indemnités de retraite ou d’arrêt maladie ; Votre caisse d’affiliation dépend de votre secteur d’activité. Les prestations et les taux de cotisation varient donc en fonction de l’organisme d’appartenance, vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici.

Mieux se protéger avec une complémentaire santé

Parce que la sécurité sociale ne rembourse qu’une partie (parfois infime) des frais de santé, on ne saurait que trop vous conseiller de souscrire à une mutuelle complémentaire.

Si les employés se voient proposer une mutuelle obligatoire plus ou moins efficace, ce n’est bien évidemment pas le cas des travailleurs non salariés qui, eux, devront choisir le contrat qui leur semble le plus adapté à leurs besoins.

Si certains assureurs délaissent totalement les TNS, d’autres proposent des garanties spécifiques et réservées aux TNS : il est donc crucial de prendre le temps de comparer attentivement différentes offres afin de choisir la plus adaptée. Nous vous proposerons ici uniquement des mutuelles exclusives TNS. Des garanties spécifiques, prenant en compte, votre métier et / ou votre statut. Le tout associé à des prestations très haut de gamme.

En fonction de votre travail, les contraintes professionnelles et modes de vie ne sont pas les mêmes. Les problèmes de santé non plus ! C’est ainsi que certaines assurances proposent des solutions particulièrement adaptées à certains types de profession (notamment dans le milieu médical et paramédical) ou à certains statuts (gérant majoritaire par exemple).

Pour bénéficier de la meilleure couverture possible, qui soit parfaitement adaptée à vos besoins pour un prix compétitif, vous pouvez utiliser notre comparateur de mutuelle conçu par des spécialistes.

Bâtissez vous même votre complémentaire santé !

Choisissez vos propres garanties, poste par poste, en fonction de vos besoins.

Important : vous n’êtes en aucun cas obligé de souscrire à la mutuelle proposée par l’organisme conventionné sélectionné au moment de votre immatriculation. En effet, sous couvert de vous proposer un « package » régime obligatoire + complémentaire (avec comme argument un prestataire unique) les offres sont souvent chères et les prestations faibles.

La loi Madelin : qu’est-ce que c’est ? Qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier de remboursements plus avantageux sur vos frais de santé, vous devez souscrire à une mutuelle. Saviez-vous que, dans le cadre de la loi Madelin, ces cotisations sont déductibles de vos impôts ? Explications.

Qu’est-ce que la loi Madelin ?

La loi Madelin a été mise en place le 11 février 1994. Elle vous permet de déduire vos cotisations d’assurance santé complémentaire de votre résultat imposable.

La déductibilité des cotisations est toutefois soumise à un plafond annuel, commun avec l’assurance prévoyance. Afin d’être sûr de ne pas dépasser le montant alloué, vous pouvez demander notre guide spécial TNS ici.

A noter que la déduction est forfaitaire pour les auto-entrepreneurs et que toutes les mutuelles de santé, quel que soit le statut des TNS, sont éligibles à cette loi.

Loi Madelin : qui peut en bénéficier ?

La loi Madelin est uniquement réservée aux travailleurs non salariés (TNS) ayant souscris à une complémentaire santé. Sont donc concernés les :

  • Artisans
  • Commerçants
  • Professions libérales (médecin, avocat, architecte…)
  • Conjoints collaborateurs non rémunérés du TNS

Les TNS agricoles ne sont pas concernés par la loi Madelin au titre de la complémentaire santé.

Pour pouvoir en bénéficier, vous devez avoir l’un des statuts ci-dessus et être à jour de vos cotisations obligatoires d’assurance maladie et vieillesse.

Bâtissez vous même votre complémentaire santé !

Choisissez vos propres garanties, poste par poste, en fonction de vos besoins.